arreter de fumer poumonsLe tabagisme provoque une addiction extrêmement puissante à laquelle il est difficile de se soustraire. L'arrêt du tabac reste donc une épreuve quelques soient les moyens utilisés pour s'en sortir. Le tabagisme provoque une addiction extrêmement puissante à laquelle il est difficile de se soustraire.
L'arrêt du tabac reste donc une épreuve quelques soient les moyens utilisés pour s'en sortir.

 

 

Vous devrez avoir une volonté de fer et une discipline à toute épreuve, même après l'arrêt du tabac ; en effet, un ancien fumeur restera en général un éternel convalescent car il a connu la « solution tabac » et celle-ci peut encore se manifester dans des moments de stress intense des années après, mais de moins en moins au fil du temps, rassurez-vous.

Arrêter de fumer demande un sacré courage, mais dans la balance, vous devez y mettre votre santé, car si le cancer vous épargne alors qu'1 sur 3 est imputable au tabac, si les maladies cardiovasculaires vous épargnent elles aussi, avec leur lot d'infarctus, artérite, phlébite, accident vasculaire cérébral,impuissance...par obstruction des artères dues au tabac, vous n'avez aucune chance d'échapper à la dégradation broncho-pulmonaire.

Ca commence avec un manque de souffle lors de certains efforts, la voix éraillée, la petite toux du matin. Mais vous continuez de fumer.

Surviennent alors les bronchites à répétition, jusqu'au moment où elles deviennent chroniques. L'essoufflement se manifeste pour des efforts de moins en moins importants, la toux devient grasse dès le matin. Mais vous continuez encore de fumer.

L'insuffisance respiratoire s'installe, avec un essoufflement permanent, aussi bien à l'effort qu'au repos. La concentration d'oxygène dans le sang diminue au profit du dioxyde de carbone qui augmente. Et vous fumez encore.. 

Arrive alors le stade de l'emphysème, une destruction progressive des tissus pulmonaires, où les alvéoles cessent de fonctionner normalement. Les lèvres deviennent bleues, et l'affaiblissement physique est total, du à l'essoufflement.

Ceci, à peu de choses près, deviendra le lot de chaque fumeur.

Alors, oui, c'est dur d'arrêter de fumer, mais c'est encore plus dur de souffrir à chaque respiration, 20 fois par minute le restant de vos jours, avec comme seul soutien quelques patchs de nicotine et un tuyau dans le nez, branché à une bouteille d'oxygène.

Mais si vous arrêtez maintenant, il y a de fortes chances que tout soit encore réversible.

Arrêter de fumer avec l'acupuncture, et notamment avec la méthode chiapi, vous rendra l'épreuve bien plus facile.

Cessez de détruire vos poumons, maintenant.

Il n'est pas trop tard.

      ARRÊTER DE FUMER

libre du tabac

 

 

 

 

 

 

 

      
      SANS SOUFFRIR DU MANQUE