prix tabacComme on peut le constater, le prix du tabac ne cesse d'augmenter, mais trop peu de fumeurs arrêtent de fumer à cause de son prix. Si on prend le prix actuel d'un paquet de M...o (et je n'ai aucune raison d'en citer la marque, surtout sur ce site ! ) avec une personne qui consomme un paquet par jour, cela lui coûte 210 euros par mois, 2520 par an, 25200 sur 10 ans,...

... sans compter les futures augmentations, et finalement 75000 euros si elle fume autant d'années que moi, ou la moyenne de ceux que viennent à mon cabinet pour arrêter de fumer. Tout ce qu'on aurait pu faire d'autre avec ça ...!

Le coût du tabac pour la société :

Il a été calculé que le tabac coûtait environ 47,7 milliards d'euros à la société, ou 3 fois le trou de la sécu, mais au-delà de ce gouffre financier, il y a des gens qui meurent; 73000 personnes par an y laissent leur vie, leurs proches, leur futur, et surtout leurs responsabilités. Nous avons une place sur cette terre, avec un jeu à jouer et des camarades de jeu, alors mettre tout cela en péril parce qu'on tient vraiment à se goudronner les artères et s'encrasser les poumons jusqu'à n'avoir plus aucun souffle de vie, c'est vraiment être mauvais joueur. Il y a forcément des jeux plus intéressants que ça.

L'influence du prix du tabac sur le fumeur :

Si les augmentations incessantes du prix du tabac ont poussé un faible pourcentage de fumeurs à arrêter le tabac, trop de fumeurs restent insensibles à ce type de dissuasion, même s'il n'ont pas de gros revenus. Ayant été moi-même de leur côté pendant 32 années, je sais à quel point le fait de devoir fumer est de la même importance que celle de se nourrir, dormir, se soigner, travailler, respirer; ça fait juste partie de l'action de vivre et des éléments qui y concourrent, et on le classe dans les éléments de survie.

Comment se résoudre à dépenser son argent pour autre chose ?

L'arrêt du tabac, s'il n'est pas décidé dans la joie, devrait être une action de discipline à son égard. C'est pas drôle, mais au bout d'un moment, il faut s'y résoudre. Alors on tiendra bon par honneur et fierté, parce qu'on a dit qu'on le ferait, puis pour sa santé, sa survie et enfin celle des autres, et de cette façon, le fumeur coûtera moins cher à la société et tous ses camarades de jeu, les non-fumeurs, seront heureux de le retrouver.

      ARRÊTER DE FUMER

libre du tabac

 

 

 

 

 

 

 

      
      SANS SOUFFRIR DU MANQUE