Les récidives

 

3La seule statistique que j'ai trouvée, toutes méthodes de sevrage confondues, a fait ressortir que seuls 10 % des fumeurs étaient encore abstinents trois ans après leur sevrage.

Cette étude montre à quel point le fumeur est un multirécidiviste. Par conséquent, il fallait aussi s'occuper de cette difficulté future au moment du sevrage. 

C'est finalement une solide connaissance des mécanismes  du manque psychique, et notamment ces fameux réflexes conditionnés, qui permettra à l'ex fumeur de contrôler ces brèves envies qui peuvent encore surgir de temps à autre, que ce soit dans un an ou dans vingt ans.


Car lorsqu'on connaît parfaitement quelque chose, on en devient d'autant plus responsable et on est alors en mesure de le contrôler.  Et ceci est la solution aux récidives.   
                                                                                                                           
                     

Découvrez ICI la Méthode Simon

      ARRÊTER DE FUMER

libre du tabac

 

 

 

 

 

 

 

      
      SANS SOUFFRIR DU MANQUE